Oaum_peintre_MaterDet_edited.jpg

Quelques mots, puisqu'il le faut

media.jpg

Sur le tournage de "Toi que j'eusse aimée"

Né en 1967, l’univers du cinéma reste longtemps un Olympe que je contemple depuis ma cité HLM. La musique est, elle, plus accessible. J’écoute « Pourquoi n’essaies-tu pas ? » de Jean-Louis Aubert à la belle époque de Téléphone. Ses paroles et ses interviews réveillent, chez l’adolescent que je suis, cette envie de faire quelque chose. Je saisis des baguettes et je quitte l’école pour travailler, afin de me payer ma première batterie.

Après quelques années passées à jouer dans des groupes, plus ou moins ambitieux, je découvre le roman « Le Monde selon Garp » de John Irving. C’est une révélation. J’écris ma première nouvelle, et je deviens enfin curieux de littérature. La révélation n’est pas qu’un mot, c’est un peu plus de lumière sur ce qui existe. Je décide de changer de cap. Écriture, photo, réalisation... je me promets de m’autoriser à choisir le chemin qui m’ira le mieux, oubliant mes complexes de cancre.

C'est ce que je fais depuis plus de vingt-cinq ans, en m'égarant parfois, peut-être trop curieux de tout pour être spécialiste de quoi que ce soit.

Je crois maintenant à la force du regard singulier, malgré nos faiblesses qui nous font céder aux facilités du prêt à penser. Je crois à cette infinité de points de vues qui nous nourrit mieux que tous les dogmes.